Membres du centre | Doctorants

Jean-Sebastien Alix

Doctorant

Coordonnées professionnelles

jean-sebastien.alix[at]univ-lille3.fr

Présentation

L'objet de la recherche est d'interroger la pratique professionnelle des travailleurs sociaux au regard du contexte « socio-politique » pour le moins mouvant depuis une trentaine d’années et notamment en ce qui concerne les orientations et procédures qui viennent la « rationaliser » et l’« objectiver ». Ces mutations redéfinissent en permanence les frontières professionnelles des travailleurs sociaux et mobilisent constamment leur capacité à redéfinir leur travail selon de nouvelles orientations issues du management. Si la volonté de rationaliser les pratiques professionnelles, considérées jusque-là « approximatives » et « informelles », n'est pas nouvelle, il n'en reste pas moins que cette ambition est aujourd'hui systématisée et qu’elle suscite une levée de bouclier de la part d'un certain nombre d'acteurs (travailleurs sociaux, universitaires, directeurs de structures ou responsables associatifs), l'actualité en témoigne au quotidien.

Cette volonté d’objectiver et de rationaliser les pratiques se manifeste à travers une redéfinition du cadre législatif, à travers: la loi n°2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale qui réinterroge notamment la responsabilité des acteurs, professionnels et usagers ; la recommandation du Conseil de l’Europe du 3 février 2010 sur la « désinstitutionalisation » de l'accompagnement des enfants handicapés ; l'apparition de régulations incitatives dites soft law (Conseil d’État 2013); mais aussi avec les nouvelles organisations de financement et de contrôle, etc. De plus, cela se manifeste par l’intermédiaire d’une inflation normative et la systématisation des démarches méthodologiques : procédures d'évaluation (internes et externes), démarches qualité, certifications, recommandations de bonnes pratiques, généralisation des projets (personnalisés, d’établissement,..), contractualisation de la relation éducative, etc.

Ainsi, d’une manière plus générale, nous pouvons considérer que l’appréhension gestionnaire des phénomènes éducatifs semble faire autorité sur toute autre rationalité : éducative, sociale, sanitaire, clinique, etc. Cette remise en question permanente de l’accompagnement socio-éducatif nous semble être un point fondamental en tant qu’elle interroge plusieurs aspects tels que le rapport au droit ; l’appréhension clinique de l’accompagnement ; la fonction de l’appareillage normatif ; la place de la formation dans l’apprentissage des méthodologies, etc.

De ce constat, il s’agira, d’une part, de mettre à jour les différents modes de subjectivation des professionnels en interrogeant leur capacité à s'approprier ces procédures et la manière qu'ils ont de les réinvestir dans leur pratique (Résistance, assentiment, etc.). D’autre part, en analysant le déplacement des discours et des régimes de véridiction depuis les années 70’ nous tenterons de saisir comment se construit et se transforme une relation éducative à travers ce que Foucault nommait une technologie politique
 

Activité scientifique

  • Titre de la thèse : « Les mutations dans le travail social. Pour une compréhension des modes de subjectivation des professionnels », sous la direction de Philippe Bataille, directeur d’études à l'EHESS.

  • Thèmes de recherche : Travail social, savoirs professionnels, subjectivité

Enseignement

  • Depuis février 2012 : Enseignant à l'Institut Universitaire de Technologie (Université de Lille 3), département Carrières Sociales, option éducation spécialisée (+200h/an). Enseignement de sociologie du travail social ; sociologie du travail social et dynamiques de partenariat-réseau ; méthodologie. CM et TD

  • 2006-2012 : Enseignement de sociologie à l’Institut Régional du Travail Social (IRTS) site d’Artois (180h/an). Méthodologie de la recherche en sciences sociales, sociologie du travail social, sociologie de la pauvreté, etc. CM et TD

Responsabilités

  • Depuis septembre 2013 : co-Responsable des examens à l'IUT B (Université de Lille 3)

  • Depuis 2012 : Membre nommé au conseil du laboratoire du CADIS (EHESS-CNRS) en tant que représentant des doctorants

Recherche

  • Programme de recherche « Chercheurs citoyens ». Travail, santé et précarité. Interroger l’expérience des usagers et les conditions contemporaines d’exercice des métiers du soin et du travail social en région Nord-Pas-de-Calais, financé par la région Nord-Pas-de-Calais, sous la responsabilité scientifique de Michel Autès et Christophe Niewiadomski.

  • Co-organisateur d'une journée d'étude « Penser les fondamentaux du travail social. La clinique socio-éducative», IUT B Université de Lille 3, janvier 2015.

  • Co-organisateur d'une journée d'étude « Penser les fondamentaux du travail social. Penser la normativité dans l'accompagnement », IUT B Université de Lille 3, décembre 2014.

  • Co-organisateur d'une journée d'étude « Penser les fondamentaux du travail social. Penser le droit et la notion d'institution »,IUT B Université de Lille 3, octobre 2014.

  • Co-organisateur d'une journée d'étude « Les régulations de la contrainte : articulation des cadres juridiques et des savoirs savants dans différents dispositifs de traitement institutionnel » dans le cadre du groupe de jeunes chercheurs « Traitements et contraintes », réseau Santé et Société, Paris-Diderot, mai 2014.

Activités

  • Depuis 2012 : Membre du groupe de travail des jeunes chercheurs Traitements et contrainte

  • 2012- 2014 : Coordinateur du séminaire de recherche des doctorants du CADIS (EHESS-CNRS)

  • Depuis 2011 : Membre du Réseau des Jeunes Chercheurs Santé et Société

Publications

Articles

  • (avec J-P. Gallasse), « Lorsque la proximité ne suffit plus », in Lien social, 13 juin 2013, n°1109.

Articles et contributions à des ouvrages collectifs

Articles dans des revues à comité de lecture

  • (avec M. Autès), « Un bon consentement vaut-il mieux que de mauvaises contraintes ? », in Connexions. La prise de décision entre rationalité et rationalisation, juin 2014, n°101.

  • « La performance comme marqueur d'une transformation des modes de subjectivation », in Empan. Le travail social au risque de la performance, 2012, n° 87.

Communications à des colloques scientifiques

  • « Les sociologues et le travail social : Entre posture critique, résistance et accompagnement du néo-management », Colloque Les usages de la sociologie des politiques sociales, MSH Dijon, 2 et 3 octobre 2014.

  • « Incidences des transformations législatives et organisationnelles », animation d'une table ronde lors d'une journée d'étude dans le cadre de la recherche « Travail, Santé, Précarité. Une mise à l'épreuve individuelle et collective du sens », UFR Sciences Humaines Lille 3, 20 mai 2014.

  • « Le travail social dans l'urgence, quelles responsabilités », Journée d'étude dans le cadre de la recherche « Travail, Santé, Précarité. Une mise à l'épreuve individuelle et collective du sens », IRTS Nord-Pas de Calais, UFR Sciences Humaines Lille 3, 20 mai 2014.

  • « La place du public dans le discours du social. Du constat d'une absence à l'émergence de l'usager », Journée d’étude La rééducation, en tant que telle, doit disparaître !  Critiques «radicales » et revues institutionnelles dans le champ de l’enfance « irrégulière » et du travail social, UFR Sciences Humaines et Art, CRIHAM, Poitiers, 3 octobre 2013.

  • « Les procédures d’évaluation dans les établissements sociaux et médico-sociaux : Domination contre émancipation », Congrès de l’Association Française de Sociologie (AFS) Les dominations, Réseau thématique 1 « Savoir, travail et professions », Nantes, septembre 2013.

  • « Les mutations dans le travail social : entre « résistance » et « soutien» des professionnels aux « nouvelles » procédures et orientations dans l'éducation spécialisée. L’exemple des évaluations dans les établissements sociaux et médico-sociaux », présentation au Séminaire des doctorants du CADIS, Paris, 5 avril 2013.

  • « La prise en charge éducative ou comment se déprendre de l’autre », Journée d’étude organisée par le groupe Traitements et contraintes, réseau santé société La prise en charge de quoi parle-t-on ?,  23 janvier 2013.

  • « Associer registre discursif et pratique des professionnels. L’exemple du travail social », Tutorat auprès des étudiants en master 2, Méthodologie de la thèse, EHESS, Paris, 8 janvier 2013.

  • « L’évaluation dans les Établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) : Comme indicateur d’une transformation des modes de subjectivation », Journée d'étude L'évaluation dans le champ de la santé, organisée par la formation doctorale Santé, populations et politiques sociales de l'EHESS, Paris, 25 octobre 2012.

  • « "Résistance" des travailleurs sociaux aux procédures de rationalisation comme moyen d'adaptation et de neutralisation des contraintes professionnelles », XXIè congrès international des sociologues de langue française à Rabat (AISLF) Penser l'incertain, CR 32 “Savoirs, métiers, identités professionnelles”, 2-6 juillet 2012.

  • « Les mutations du discours et de la pratique des travailleurs sociaux: Vers la construction d'une politique des subjectivités », Colloque scientifique transnational L'État social dans tous ses états : Quelles rationalisations, épreuves et réactions de l'intervention sociale ?, Marseille, 8 et 9 décembre 2011.

Autres recherches réalisées

  • Les mutations du discours et des pratiques dans le travail social. Vers une construction des politiques des subjectivités, IRTS Site d'Artois, Nord-Pas-de-Calais, 2011.

  • Implication, intégration et entraide dans une commune du Pas-de-Calais. Le CCAS : pour une politique sociale de proximité entre implication locale et compétences professionnelles, IRTS site d'Artois, Nord-Pas-de-Calais, 2010.

  • L’employabilité des jeunes entre 16-25 ans dans la communauté de commune d’Arras, IRTS site d'Artois, Nord-Pas-de-Calais, 2008.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités de l'EHESS

Everyday Emotions in Sixteenth Century Korea—a Reading of One Man's Diary

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 3 février 2016, Université Paris Diderot.

Lire la suite

Eva Illouz, l'amour à l'ère du capitalisme

En coopération avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et les Éditions du Seuil, dialogue entre Eva Illouz et Frédéric Martel. Modérateur : Milosz Matuschek

Lire la suite

Appartenance(s)

Vendredi 29 janvier 2016, journées anniversaires de l’EHESS - Droit et sciences sociales

Lire la suite

Regionality and Memory in History: Heroification of Kim Kyongso

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 26 janvier 2016,

Lire la suite

Cycle de conférences d'Olivier Massi de l'Université de Genève

Cycle de conférences : Olivier Massin (Université de Genève, maître de conférences associé à l'EHESS)

Lire la suite

Local Strategies of Integration in Late Choson Korea

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 15 janvier 2016,

Lire la suite

Dernière modification : mardi 27 juin 2017

CADIS
EHESS-CNRS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 27
Fax : +33 (0)1 49 54 26 43

 

Contact :
Zouhour.Ben-Salah@ehess.fr

 

Gestion du site web :
Melanie.Falck@ehess.fr