Membres du centre | Doctorants

Saïda Barkat Daoud

Saïda Barkat Daoud
Doctorante

Coordonnées professionnelles

s.barkatdaoud[at]gmail.com

Sujet de thèse

  • Entre droit et soin, jugement clinique et décision médicale. Le cas des dispositifs de prise en charge des femmes excisées.

Directeur de thèse

Résumé


En français :

Face aux problèmes des mutilations génitales féminines et leurs conséquences sexuelles, et en termes de santé publique, la France propose un dispositif médical de prise en charge articulé autour de la possibilité d’une réparation chirurgicale de l’excision. Ce dispositif est unique en Europe, aucun autre pays n’ayant adopté cette approche chirurgicale. Le projet de thèse présenté ici a pour objectif global d’analyser l’émergence et aujourd’hui l’institutionnalisation de ce dispositif original en suivant :

- l’apparition de cette technique chirurgicale de reconstruction au tournant des années 2000 ; son introduction et les modalités de son développement dans les pratiques de la          gynécologie;

- les débats professionnels, associatifs, publics et politiques qui l’accompagnent ;

- le travail en cours de constitution de protocoles et guides de bonnes pratiques visant à établir des chemins de décision médicale, travail qui met aux prises des conceptions différentes de l’objectif de l’intervention chirurgicale (réponse au droit à réparation des victimes/ élément d’une prise en charge médico-psycho(sexo)-sociale) et les formes de clinique médicale qui les sous-tendent.

Il existe en effet des divergences dans les décisions médicales de recourir ou non à la chirurgie. On peut les voir dans la construction actuelle des protocoles de prise en charge qui dessinent des manières différentes de poser un jugement médical et d’arriver à une décision. Nous faisons l’hypothèse qu’elles sont liées à des conceptions différentes de la raison d’être de l’opération - dans un cas c’est l’opération elle-même par la reconstruction physique qu’elle réalise qui permet la réintégration d’une victime dans son droit  (et en l’occurrence à son intégrité sexuelle), en ce sens elle est un droit au quel les femmes mutilées doivent avoir accès ; dans l’autre cas elle est un moyen parmi d’autres pour aider les femmes excisées à faire face aux séquelles des mutilations et à leurs conséquences sexuelles. Etudier dans les pratiques comment interviennent ces différentes conceptions permettra d’interroger comment la notion de droit des malades fait concrètement irruption dans les processus de jugement et de prise de décision médicale au cœur de la clinique non seulement en soi comme une nouvelle dimension de jugement, mais aussi en interaction avec ses autres dimensions. De plus nous nous interrogerons sur la place des femmes dans ces prises de décision et sur la manière dont les dispositifs de prise en charge médicale cadrent les questions d’identité de genre, de vie reproductive et sexuelle. Nous nous appuierons sur un ensemble de méthodes qualitatives (analyses d’archives, entretiens, observations ethnographiques, …).


En anglais :

Dissertation title : "Medical Decision-Making between Rights and Cure: A Case Study of the
Surgical Management of Women Who Have Undergone Genital Cutting."

The French State sets up a public health policy sponsoring a surgical management program for women who underwent genital cutting in order to answer its sexual aftermath. The management plan is built upon a new clitoral repairing surgery. It is a unique program in Europe, no other country has developed this surgical approach.

The research project aims as a main goal to study the emergence and current institutionalization of this original medical program in the following ways:

• the appearance of surgical technology of repairing clitoris around the years 2000, its insertion and the forms of its development in gynecological practices;

• the professional, associative, public and political debates produced around this issue;

• the on-going work of producing protocols and good practices guides to elaborate paths of medical decision, including work that bring into question different ideas about the goals of the surgical intervention (victim's right to reparation of mutilation injury) or part of medical, psychological, social and sexual management and forms of medical clinics which underpin them.

Indeed, one can observe divergences in medical decisions on recommendations of clitoral surgery to patients. We can read the differences in the current building of procedures which draw different designs of setting up a clinical judgment and coming to a decision about next steps.

This study argues that these approaches are linked to different perspectives on why the operation is necessary. In one case, it is the physical reconstruction from the operation that brings and allows the reinstatement of a victim’s sexual integrity and according to this perspective surgery is a right for injured women to have access to; in the other case, the operation is one tool among others to help women who undergo genital cutting to deal with the aftermath of mutilation and its sexual after effects. We will study the practices of how these different conceptions intervene. It will allow us to observe how the notion of patients' rights interact within the process of clinical judgment and decision making as a new dimension of judgment that is intertwined with its other dimensions. Furthermore, we will examine the place of women in the decision making process and how the surgical management plan frame issues of gender identities, reproductive and sexual life. The study is based on a set of qualitative and quantitative methods (analysis of archives, interview, ethnography…).



 

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités de l'EHESS

Everyday Emotions in Sixteenth Century Korea—a Reading of One Man's Diary

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 3 février 2016, Université Paris Diderot.

Lire la suite

Eva Illouz, l'amour à l'ère du capitalisme

En coopération avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et les Éditions du Seuil, dialogue entre Eva Illouz et Frédéric Martel. Modérateur : Milosz Matuschek

Lire la suite

Appartenance(s)

Vendredi 29 janvier 2016, journées anniversaires de l’EHESS - Droit et sciences sociales

Lire la suite

Regionality and Memory in History: Heroification of Kim Kyongso

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 26 janvier 2016,

Lire la suite

Cycle de conférences d'Olivier Massi de l'Université de Genève

Cycle de conférences : Olivier Massin (Université de Genève, maître de conférences associé à l'EHESS)

Lire la suite

Local Strategies of Integration in Late Choson Korea

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 15 janvier 2016,

Lire la suite

Dernière modification : lundi 16 octobre 2017

CADIS
EHESS-CNRS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 27
Fax : +33 (0)1 49 54 26 43

 

Contact :
Zouhour.Ben-Salah@ehess.fr

 

Gestion du site web :
Melanie.Falck@ehess.fr