Publications | Ouvrages parus 2014

Des luttes indiennes au rêve américain. Migrations de jeunes zapatistes aux États-Unis

Des luttes indiennes au rêve américain. Migrations de jeunes zapatistes aux États-Unis

Alejandra Aquino Moreschi , Préface d'Yvon Le Bot
Presses universitaires de Rennes, Des Amériques, 2014, 208 p.
Prix : 16 euros

Traduit par Joani Hocquenghem

1er janvier 1994. Au moment où l’accord de libre-échange nord-américain entre en vigueur et que son avènement est célébré dans le palais présidentiel à Mexico, des milliers de paysans mayas se soulèvent dans le Sud-est du Mexique, avant de renoncer très vite à la confrontation armée. Le mouvement zapatiste apparaît alors comme une alternative tant au capitalisme néolibéral qu’au schéma révolutionnaire basé sur le modèle de la guérilla hérité des années 1960-1970.

Dix ans plus tard, l’organisation et les communautés zapatistes doivent faire face à un phénomène qui depuis longtemps déjà frappe le reste des États du Mexique : l’émigration aux États-Unis. Pourquoi les militants zapatistes décident-ils d’émigrer après s’être autant investis dans la lutte pour les droits des indiens et pour l’autonomie économique et politique ? Comment négocient-ils leur départ avec le mouvement et leurs communautés ? Quel sens donnent-ils à leur migration ? Quelles trajectoires suivent les jeunes aux États-Unis ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles cherche à répondre cet ouvrage.

Fruit d’une recherche menée entre le Chiapas et les États-Unis, produit d’une observation participante réalisée durant 18 mois auprès de jeunes, ce livre constitue une réflexion novatrice sur les rapports entre migration et mobilisations collectives, entre mobilité et résistances. Il privilégie l’étude de la subjectivité de ces jeunes migrants indiens qui quittent leur communauté et, une fois la frontière franchie, font l’expérience de l’« illégalité », du racisme et de l’exploitation de leur force de travail au sein de secteurs d’emploi dégradés tels le nettoyage, la restauration, l’agriculture...

 

Alejandra Aquino Moreschi est chercheuse au Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropología Social à Oaxaca (Mexique) et membre associée au Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques (CADIS-EHESS). Pour sa thèse soutenue en 2010 et a  reçu le Prix de la thèse 2011 de l'Institut des Amériques. Ce prix est décerné par un comité scientifique pour la meilleure thèse sur les Amériques du Nord et du Sud.


ISBN : 978-2-7535-2850-5
Fiche éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3388
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités de l'EHESS

Everyday Emotions in Sixteenth Century Korea—a Reading of One Man's Diary

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 3 février 2016, Université Paris Diderot.

Lire la suite

Eva Illouz, l'amour à l'ère du capitalisme

En coopération avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et les Éditions du Seuil, dialogue entre Eva Illouz et Frédéric Martel. Modérateur : Milosz Matuschek

Lire la suite

Appartenance(s)

Vendredi 29 janvier 2016, journées anniversaires de l’EHESS - Droit et sciences sociales

Lire la suite

Regionality and Memory in History: Heroification of Kim Kyongso

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 26 janvier 2016,

Lire la suite

Cycle de conférences d'Olivier Massi de l'Université de Genève

Cycle de conférences : Olivier Massin (Université de Genève, maître de conférences associé à l'EHESS)

Lire la suite

Local Strategies of Integration in Late Choson Korea

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 15 janvier 2016,

Lire la suite

Dernière modification : lundi 25 septembre 2017

CADIS
EHESS-CNRS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 27
Fax : +33 (0)1 49 54 26 43

 

Contact :
Zouhour.Ben-Salah@ehess.fr

 

Gestion du site web :
Melanie.Falck@ehess.fr