Membres du centre | Anciens membres

Nur-Yasemin Ural

Docteure en sociologie - Ancien membre

Coordonnées professionnelles

nyasemin[at]gmail.com

Présentation

  • Nur-Yasemine Ural était doctorante au CADIS (EHESS-CNRS). Elle a soutenu sa thèse le 18 janvier 2016 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales : « Mourir en Diaspora. Les pratiques funéraires des "minorités" musulmanes originaires de Turquie en Allemagne et en France », sous la direction de Nilüfer Göle, directrice d’études à l'EHESS.
  • Le jury de thèse était composé de :
    Nilüfer Göle, (directrice de Thèse), EHESS
    Schirin Amir-Moazami, Université Libre de Berlin
    Danièle Joly, Université de Warwick
    Riva Kastoryano, Sciences Po Paris
    Frank Peter, Université Libre de Berlin

Résumé

Cette thèse doctorale se concentre sur la question de la mort des Musulmans en Europe en faisant recours à une étude de cas sur les « minorités » musulmanes originaires de Turquie en Allemagne et en France. Le voyage post-mortem au pays d’origine, la pratique dominante, est généralement discuté dans le cadre du débat sur l’« intégration » des « immigrés ». En effet, la décision d’être inhumé dans le pays de résidence est vu comme la volonté de « s’intégrer » par excellence. Dans les débats sur le manque supposé d’intégration lié aux taux élevés des rapatriements, l’« Islam » est considéré comme raison principale pour ceux et celles qui décident de se faire rapatrier après la mort. Avec une distance critique par rapport à cette question idéologiquement marquée concernant l’« intégration » de certains citoyens étant nés et ayant grandi en Allemagne et en France, je m’intéresse plus particulièrement aux structures économiques, politiques et socioculturelles permettant et facilitant le rapatriement, et les problèmes juridiques quant à l’application des pratiques funéraires islamiques dans ces deux pays. J’adopte également une perspective historique en parallèle avec les expériences des autres groupes religieux minorisés dans le cadre étatique, par rapport auquel l’Islam est représentée comme une « exception ». Afin de comprendre la complexité du sujet, j’ai effectué une étude ethnographique, d’une part, avec les entreprises de pompes funèbres musulmanes à Berlin et à Paris, chacune adhérant aux différents courants religieux et/ou idéologiques d’autre part avec les personnes ayant côtoyé l’expérience de la mort en diaspora.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités de l'EHESS

Everyday Emotions in Sixteenth Century Korea—a Reading of One Man's Diary

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 3 février 2016, Université Paris Diderot.

Lire la suite

Eva Illouz, l'amour à l'ère du capitalisme

En coopération avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et les Éditions du Seuil, dialogue entre Eva Illouz et Frédéric Martel. Modérateur : Milosz Matuschek

Lire la suite

Appartenance(s)

Vendredi 29 janvier 2016, journées anniversaires de l’EHESS - Droit et sciences sociales

Lire la suite

Regionality and Memory in History: Heroification of Kim Kyongso

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 26 janvier 2016,

Lire la suite

Cycle de conférences d'Olivier Massi de l'Université de Genève

Cycle de conférences : Olivier Massin (Université de Genève, maître de conférences associé à l'EHESS)

Lire la suite

Local Strategies of Integration in Late Choson Korea

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 15 janvier 2016,

Lire la suite

Dernière modification : jeudi 16 mars 2017

CADIS
EHESS-CNRS
190-198 avenue de France
75244 Paris Cedex 13
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 27
Fax : +33 (0)1 49 54 26 43

 

Contact :
Zouhour.Ben-Salah@ehess.fr

 

Gestion du site web :
Melanie.Falck@ehess.fr