Publications | Ouvrages parus 2015

Sociologie des turbulences. Penser les désordres des inégalités

Sociologie des turbulences. Penser les désordres des inégalités

Manuel Boucher , Préface d'Alain Touraine
Paris, L'Harmattan, Recherche et transformation sociale, 2015, 390 p.
Prix : 38,50 euros

Cet ouvrage présente la « sociologie des turbulences » en décrivant l'itinéraire de recherche de son auteur. A partir d'une solide expérience sociologique et ethnographique sur des questions sociales, urbaines et culturelles sensibles (la jeunesse populaire et les émergences culturelles; l'ethnicité et la lutte contre le racisme; l'hybridation de la régulation sociale et du contrôle social; les mutations de l'intervention sociale), Manuel Boucher a formalisé une sociologie singulière.

La sociologie des turbulences fournit des éléments théoriques et analytiques pour penser, autrement que sous un angle moral-sécuritaire, les désordres des inégalités induits par la production/reproduction/augmentation des injustices sociales et économiques au sein des sociétés capitalistes libérales-conservatrices ainsi que les réactions sociales qui les accompagnent.

Dans la pratique, la sociologie des turbulences analyse les conflits sociaux, politiques, éthiques et culturels qui révèlent les disjonctions et oppositions entre, d'une part, les valeurs égalitaristes, émancipatrices, de reconnaissance et de justice sociale revendiquées par les sociétés modernes individualistes et démocratiques et, d'autre part, la réalité des rapports de domination, de discrimination, de réification et de mépris qui sont en perpétuelle voie de transformation et de recomposition dans ces mêmes sociétés.

Cette sociologie insiste également sur les capacités d'action et de réaction individuelle et collective (révolte, distanciation, subjectivation, réflexivité) des acteurs qui, malgré les épreuves et les expériences de domination et de désubjectivation dans lesquelles ils peuvent être engagés, en tant que sujets (individu/mouvement social) porteurs de droits (politiques, sociaux, culturels), se rebellent pour accéder à une liberté et à une dignité individuelle et collective.

 

Manuel Boucher est sociologue, directeur du Laboratoire d'étude et de recherche sociales (LERS) de l'Institut de développement social (IDS) et membre associé au Centre d'analyse et d'intervention sociologiques (CADIS) à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a récemment publié Les internés du ghetto (2010), Gouverner les familles (2011), Casquettes contre képis (2013), L'Etat social ans tous ses états (2014).

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités de l'EHESS

Everyday Emotions in Sixteenth Century Korea—a Reading of One Man's Diary

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 3 février 2016, Université Paris Diderot.

Lire la suite

Eva Illouz, l'amour à l'ère du capitalisme

En coopération avec l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et les Éditions du Seuil, dialogue entre Eva Illouz et Frédéric Martel. Modérateur : Milosz Matuschek

Lire la suite

Appartenance(s)

Vendredi 29 janvier 2016, journées anniversaires de l’EHESS - Droit et sciences sociales

Lire la suite

Regionality and Memory in History: Heroification of Kim Kyongso

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 26 janvier 2016,

Lire la suite

Cycle de conférences d'Olivier Massi de l'Université de Genève

Cycle de conférences : Olivier Massin (Université de Genève, maître de conférences associé à l'EHESS)

Lire la suite

Local Strategies of Integration in Late Choson Korea

Conférence de Kim Sunjoo (Harvard University), Professeure invitée à l’EHESS, le 15 janvier 2016,

Lire la suite

Dernière modification : jeudi 16 mars 2017

CADIS
EHESS-CNRS
190-198 avenue de France
75244 Paris Cedex 13
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 27
Fax : +33 (0)1 49 54 26 43

 

Contact :
Zouhour.Ben-Salah@ehess.fr

 

Gestion du site web :
Melanie.Falck@ehess.fr