Publications | Ouvrages parus 2015

Les nouveaux féminismes en Iran. Le mouvement des femmes de 1989 à 2009

Les nouveaux féminismes en Iran. Le mouvement des femmes de 1989 à 2009

Nahid Keshavarz , Préface de Farhad Khosrokhavar
Paris, L'Harmattan, L'Iran en transition, 2015, 269 p.
Prix : 29 euros / version numérique 22,99 euros

Ce travail de recherche se focalise sur le développement du mouvement des femmes durant la période entre 1989 et 2009. La grille d’analyse de l’auteure s’applique à la temporalité de ce mouvement, à la pluralité des discours féministes et aux questions liées à l’identité de genre, à l’organisation, à la mobilisation, et aux stratégies mises en œuvre par les activités féministes. Il est question des modalités et des formes du mouvement et du développement des organisations féminines et des médias animés par les femmes engagées. L’auteure entend montrer en quoi ce mouvement instituant porte les nouvelles valeurs de la société civile iranienne : celles du pluralisme, de la tolérance, de la non-violence, du respect de l’Autre et de l’égalité homme-femme.

Une nouvelle génération de jeunes femmes, âgée d’une vingtaine d’années jusqu’à la quarantaine prend le relais des mères et des grands-mères et constitue le noyau dur du nouveau mouvement féministe. Celui-ci ne se réfère pas à une idéologie politique spécifique (gauchisme, islamisme, nationalisme…) pour revendiquer, au nom des droits de l’Homme, l’égalité juridique entre les deux sexes. Afin d’attirer l’attention des femmes musulmanes et même de celles qui se réclament d’une vision militante de l’islam, le mouvement ne se positionne pas sur le registre exclusivement laïque de manière explicite, ni celui du féminisme au sens occidental (impliquant sécularisme, rejet du hijab).

Ce livre s’intéresse avant tout au mouvement féministe dans un pays dominé par un discours et des pratiques qui nient ouvertement l’égalité entre les deux sexes. L’auteure nous propose d’une manière pertinente de saisir l’émergence et le sursaut d’un mouvement social d’un nouveau type focalisé sur la question du genre au sein d’une société en transition.

Il s’agit à cet égard d’une contribution inédite au mouvement des femmes en Iran, surtout dans son dernier avatar, à savoir «la Campagne pour un million de signatures» et on doit saluer cette recherche qui constitue un appel d’air de l’intérieur, sur le mouvement des femmes en Iran. La recherche jette une lumière vive sur de nouvelles manières d’aborder les rapports entre Islam et féminisme ainsi que sur le rapport entre le féminisme universaliste versus différentialiste, ouvrant ainsi la perspective à de futurs développements académiques.

 

Nahid Keshavarz a fait ses études en sociologie aux universités de Shahid Beheshti et Allameh Tabatabaei à Téhéran. Elle a soutenu sa thèse de doctorat à l’EHESS. Elle enseigne la sociologie à l’université de Mazandaran en Iran. Elle est l’auteure de plusieurs articles sur la question des femmes dans diverses revues féminines et sociologiques persanophones.  

Nahid Keshavarz est également membre associée au Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (CADIS, EHESS-CNRS).

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités de l'EHESS

Dernière modification : mercredi 20 février 2019

CADIS
EHESS-CNRS
54 boulevard Raspail
75006 Paris
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 27
Fax : +33 (0)1 49 54 26 43

 

Contact :
Zouhour.Ben-Salah@ehess.fr

 

Gestion du site web :
Melanie.Falck@ehess.fr